Le désarmement nucléaire : ou en est t’on ?

MISSILES NUCLEAIRES : POURQUOI IL FAUT DIRE NON

Protéger la biodiversité fait consensus à la conférence de RIO, l’espèce humaine en faisant partie mérite donc d’être protégée de toute destruction par des explosions nucléaires .Car c’est bien ce qui pourrait arriver par une simple erreur humaine, comme cela est arrivé pour Tchernobyl. Stéphane Hessel et Albert Jacquart dans leur dernier ouvrage sur ce sujet rappellent qu’en 1995, Boris Eltsine a hésité à décider un tir au vu d’un missile lancé par la Norvège pour des « études climatiques «  et non signalé à la Russie.

Un conflit partiel de nature atomique entre l’Inde et le Pakistan provoquerait une baisse de température rendant impossible les récoltes et une température moyenne en France de Zéro pendant un an, la couche d’ozone serait détruite entraînant une irradiation des êtres vivants, sans compter les retombées des poussières radioactives .

Ces deux pays, c’est 200 bombes soit 10% du parc mondial (20 000 têtes)  soit 600 000 fois Hiroshima au total.

Il s’agit d’armes d’autodestruction dont l’utilisation est théoriquement impossible, car conduisant à la destruction écologique de l’humanité, seuls resteraient quelques arbres et scorpions dont le sang est capable de se régénérer même avec une forte radioactivité.

Une telle destruction des équilibres naturels est anti-écologique et on peut s’étonner que des auto-proclamés écologistes politiques soutiennent un gouvernement PS nucléocrate : Tartuffe est toujours vivant ! Ces députés et sénateurs verts voteront ils le budget 2013 de l’arme nucléaire ?

Notons le courage de JM Matagne président de l’association citoyenne pour le désarmement nucléaire  http://acdn.france.free.fr/spip/rubrique.php3?id_rubrique=4&lang=fr  en grève de la faim depuis l’élection de F. Hollande pour demander le désarmement nucléaire.

Pour la France la doctrine est de protéger des intérêts vitaux .Quels peuvent être ces intérêts, non définis et à l’appréciation du chef des armées, le président ?

La plupart des conflits guerriers inter-humains ont porté sur des ressources naturelles indispensables à la survie du groupe .On peut penser qu’un tel conflit pourrait se déclencher avec un pays voulant s’approprier une source d’énergie vitale à la France, pétrole, gaz, uranium d’où aussi la nécessité de sortir des énergies fossiles pour éviter une future guerre nucléaire  généralisée. Missiles nucléaires et énergies sont liés, on voit mal un conflit se déclencher pour contrôler quelques éoliennes ou un barrage. Reste la dissuasion, mais un pays géré par un fou peut décider de se suicider en déclenchant un conflit avec réaction en chaîne des alliances mondiales  …..

Un  militaire comme le général Norlain à déclaré que « l’arme nucléaire est inutile et coûteuse ; le monde du 29/10/2011 »

Au niveau international de l’ONU 146 pays ont signé le projet de convention d’élimination des armes nucléaires (en 15 ans).En Europe Suisse, Suède, Norvège ont signé , La France et le Royaume Uni refusent.

Enfin cet avatar  de la technologie montre que le développement exponentiel de l’intelligence humaine peut aussi être la cause de la fin de notre espèce. Aboutir après des  millions d’années d ‘évolution à fabriquer un outil d’autodestruction massive par perfectionnement constant de notre cerveau collectif montre qu’il faut rester prudent avec la science et appliquer le principe de précaution pour toute nouvelle technologie.

Comme l’écrivait Fournier, précurseur de l’écologie dans les années 70 à propos de la création qu’il souhaitait d’éco-villages et d’un mode de vie alternatif  (je résume sa pensée) :Est ce que la technologie moderne nous en laissera le temps ?

Question :  pourquoi les politiciens français n’abordent pas (ou peu) ce sujet dans leur programme ?

tract DCNS

Publicités

Les commentaires sont fermés.