Un écologiste éthique au second tour des présidentielles…

Cela fait rêver ! Petit rappel historique :

La scène se passe à Bogota, capitale de la Colombie, en 1952 : M et Mme Mockus, 2 artistes lithuaniens, donnent naissance à un petit Antanas. 2 ans plus tard, il apprend à lire, ce qui explique sa très bonne maîtrise de 4 langues dont le français.

Une vingtaine d’années plus tard, après l’obtention d’une maîtrise de philosophie à l’université de Dijon et d’un doctorat de l’université Paris XIII, il enseigne la pédagogie à des professeurs de mathématiques en Colombie et se découvre une passion pour les liens entre connaissance, pédagogie et transformation sociale. Il intégre alors et milite au sein de groupes d’intellectuels, ce qui lui a valu d’être reconnu, par l’université d’Harvard, comme éminent et acteur majeur du changement culturel.

Vêtu de son costume de Supercitoyen, comme ci dessous, il se lance dans la politique dans les années 90, sous la bannière d’un parti indépendant et mène une campagne à petit budget (moins de 3000 euros !) pour les municipales de 1995 et de 2001 sur le ton de l’humour et du symbole de l’engagement citoyen du maire dans sa lutte anti gangs, anti corruption. Elu à chaque fois, il a contribué à diminuer la violence en ville ainsi que les accidents mortels sur les routes, notamment en règlementant l’heure de fermeture des bars. Le bilan de ses campagnes de sensibilisation sur les règles de la vie en commun, sur la violence, l’éducation et la condition féminine est globalement positif, malgré les polémiques qu’elles ont suscitées. D’une des capitales les plus pauvres et dangereuses d’Amérique Latine au sein d’un des pays les plus violents, Mockus a réussi à pacifier et moderniser  Bogota.

Désormais, les axes prioritaires de sa campagne présidentielle sont le maintien de la paix avec les FARC en combinant fermeté, diplomatie et ouverture quant à la réhabilitation civile des anciennes FARC, amélioration de la qualité de la vie pour tous en garantissant à chacun un niveau basique de santé, de sécurité alimentaire, d’approvisionnement en eau et assainissement ainsi que l’accès à un logement digne et à l’éducation. Sur l’urbanisme, il souhaite en outre améliorer la coordination Etat-villes pour harmoniser les plans de planification territoriale, équivalent de nos POS, PLU et SCOT afin de développer des villes compactes, à l’espace public augmenté pour faciliter le vivre ensemble.

Les sources sont les suivantes : Le Monde et le très bon dossier de Courrier INTERNATIONAL n°1021, encore dans les kiosques jusqu’au 2 juin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s